8 conseils pour personnaliser votre logo comme un pro à l'aide de l'éditeur de logo Tailor Brands

Avez-vous l’impression que votre public n’est pas « connecté » au logo de votre entreprise ?

Si c’est le cas, ne vous inquiétez pas : vous êtes au bon endroit.

Nous avons remarqué que beaucoup de nos utilisateurs ont tendance à avoir des habitudes similaires lorsqu’ils modifient leur logo. Certaines de ces habitudes vont à l’encontre des meilleures pratiques de conception.

Comme ces erreurs de conception de logo sont assez courantes, nous avons demandé à Tom, notre concepteur en chef, comment tirer le meilleur parti de l’éditeur de logo Tailor Brands pour créer le logo idéal qui saura représenter votre marque.

Bien que nous fassions référence à l’éditeur de logo Tailor Brands dans cet article, ces règles peuvent aussi s’appliquer à ceux qui veulent créer eux-mêmes leur logo.

Lisez les conseils de Tom sur les 8 façons de ne pas utiliser l’éditeur de logo Tailor Brands, et ce qu’il est préférable de faire pour créer un logo qui se démarque.

1. Trop d'opacité

Un logo invisible n’est pas un logo fort. Pourtant, on trouve souvent des logos fades qui peinent à se démarquer et qui passent presque inaperçus !

Un logo sert à donner une première impression percutante de votre entreprise, une impression que votre public repèrera d’un simple coup d’œil. Vous devez absolument éviter de créer un logo contraignant pour votre public, lui demandant de faire un travail supplémentaire.

Ainsi, votre clientèle cible n’enregistrera pas un logo trop opaque ou trop transparent du premier coup d’œil. Elle devra faire un plus gros effort, ce qui génèrera en elle un sentiment de frustration.

Lorsque vous jouez avec l’opacité de votre logo, vous pouvez bien sûr la modifier légèrement d’une façon ou d’une autre. Mais assurez-vous que votre logo reste solide, clairement visible et qu’on peut le voir facilement sur n’importe quel fond.

2. Trop de polices différentes

Nous avons déjà parlé des bonnes façons d’apparier des polices, mais cela vaut la peine d’être répété ici pour tous ceux qui essaient de créer leur logo.

On ne devrait jamais utiliser quatre ou cinq polices différentes et les logos ne font certainement pas exception à cette règle. En fait, votre logo devrait utiliser deux polices différentes au maximum : une pour le nom de votre entreprise et l’autre pour votre slogan, par exemple.

Aucune exception.

Chaque police apporte une certaine ambiance à la conception. Lorsqu’il y a trop de polices, l’ambiance est confuse.

Analysez le premier logo. Il possède trois éléments distincts : Ocean, Green et Building. Ce logo transmet-il un message clair ? Non. En revanche, le logo de droite me dit que « Green building » est une description de l’entreprise nommée Ocean, car les polices sont complémentaires.

Lorsque vous apparierez des polices, essayez d’en utiliser deux qui soient à la fois suffisamment différentes (pour que votre public puisse facilement les distinguer) et suffisamment semblables (pour transmettre la même ambiance).

3. Un slogan qui soit plus gros que le nom de votre entreprise

Un slogan est la pour apporter de la valeur à votre logo : il apporte quelque chose en plus sur votre entreprise.

Un slogan peut mettre en valeur votre entreprise ou expliquer davantage ce qu’elle fait, par exemple. Mais il ne doit pas être le centre de l’attention.

Je ne le répèterai jamais assez : le slogan ne doit pas être le centre de l’attention.

Pourtant, nous voyons souvent des designs qui ne transmettent pas une sensation de globalité, parce que le slogan prend beaucoup trop de place à lui tout seul.

Les principes de hiérarchie dans la conception nous indiquent que nous avons tendance à percevoir les objets plus grands comme plus importants. Par exemple, nous lisons toujours le titre d’un texte en premier, et seulement après, nous continuons la lecture du texte. Vous ne voulez pas que votre public prenne votre slogan pour le nom de votre entreprise, n’est-ce pas ? C’est le cas pour « Explore the Unknown » dans l’exemple ci-dessus à gauche.

N’oubliez pas qu’il est tout à fait acceptable que le slogan soit plus petit que le logo. En fait, c’est même habituellement préférable. Mais, si le slogan est plus grand que le nom de l’entreprise, alors il est probablement temps de repenser votre conception depuis le début.

4. Une icône beaucoup trop grande

Encore une fois, vous devez viser l’harmonie entre les différents éléments de votre logo, l’image y compris.

Cependant, si vous utilisez un logo basé sur le nom, alors celui-ci aura beaucoup de poids. C’est la chose dont votre public se souviendra le plus au sujet de votre marque, tandis que l’image sera là en complément (tout comme le slogan).

Idéalement, votre public finira par associer l’image au nom de votre entreprise, mais cela ne se produira que si tous les éléments fonctionnent ensemble.

Dans la même idée, votre image doit apporter un soutien à votre logo, sans écraser son design. De plus, lorsque l’image est plus grande que le nom de l’entreprise, il est très difficile de redimensionner votre logo pour de petites surfaces (comme sur les cartes de visite ou les publications sur les réseaux sociaux) tout conservant la lisibilité du texte.

Cependant, si vous êtes déterminé à jouer avec votre icône, vous pouvez essayer d’inclure le nom de votre entreprise dans l’image.

Et voilà ! Vous obtenez un logo proportionnel avec l’icône servant de cadre.

5. Des éléments qui sont trop proches les uns des autres

Pour que l’œil puisse scanner correctement votre logo, il a besoin d’un peu d’espace entre les éléments.

Lorsque l’icône est empilée directement sur le nom de l’entreprise et qu’ils reposent tous les deux sur le slogan, il devient très compliqué de différencier les éléments. Comme vous pouvez le voir sur le logo de gauche, le slogan est avalé par l’ensemble nom + icône. Aucune signification claire du logo ne se dégage.

Lorsque vous dessinez votre logo, pensez à espacer suffisamment les éléments pour qu’ils se distinguent les uns des autres.

Si vous avez des difficultés à trouver l’espacement approprié, essayez de fermer les yeux pendant quelques secondes pour prendre de la « distance » par rapport à votre travail. Lorsque vous les ouvrez, regardez votre logo d’un œil neuf. Si vous ne pouvez pas immédiatement distinguer les différents éléments de votre logo, cela signifie qu’ils sont trop rapprochés.

6. Des éléments qui sont trop éloignés

Ça semble injuste. Est-ce que je ne viens pas justement de dire que les éléments de votre logo ne doivent pas être collés les uns aux autres ?

Si, et je vous le confirme.

Cependant, on trouve souvent des logos dont les éléments sont trop éparpillés, cette fois-ci : une image en haut à gauche, un slogan caché en bas, le nom de l’entreprise flottant quelque part entre les deux. Ces logos ont du mal à envoyer un message clair.

Ils sont même déroutants et demandent trop de travail et de temps à l’œil pour les analyser (comme lorsqu’ils sont trop opaques).

Bien que la distance entre les éléments semble les mettre plus en valeur, le véritable résultat est une perte de cohérence de l’ensemble. Il suffit de regarder les logos Click It ci-dessus : lequel vous donne une meilleure vue d’ensemble ? Je parie sur le deuxième.

Essayez de laisser un peu d’espace vide entre chaque élément de votre logo, de sorte qu’ils soient tous à égale distance les uns des autres. Mais n’allez pas trop loin ! Assurez-vous que votre logo donne une impression de globalité, plutôt que de ressembler à un groupe d’éléments aléatoires éparpillés.

7. Un crénage qui ne fonctionne pas

Le crénage fait référence à l’espacement entre les lettres. Un crénage large indique que les lettres sont éloignées les unes des autres, alors qu’avec un crénage mince, les lettres sont plus rapprochées.

Il faut éviter les extrêmes dans les deux sens ! Lorsque les lettres de votre logo sont trop rapprochées, votre public aura du mal à lire.

Cela dit, un trop grand espacement entre les lettres est loin d’être esthétique, comme dans le logo de ce magasin de commerce à gauche. Tout le design s’en trouve affecté. Votre public doit fournir un effort supplémentaire pour déchiffrer votre logo jusqu’à la fin, et vous ne devez surtout pas décourager votre audience cible.

Alors, comment trouver le bon équilibre ?

Dans votre éditeur de logo, vous pouvez modifier le crénage en cliquant sur « Type ».

Ajustez ensuite l’espacement des lettres du texte en cliquant sur le curseur bleu et en le faisant glisser vers la droite ou vers la gauche.

La meilleure façon d’avoir un logo équilibré est de laisser ce curseur bleu au centre, un peu vers la gauche, entre 0 et 2. N’oubliez pas aussi d’ajuster l’espacement des lettres de votre slogan, de sorte qu’il soit en harmonie avec le crénage du nom de votre logo.

8. Les mauvaises formes au mauvais moment

Comme vous le savez peut-être, l’utilisation de formes géométriques simples avec une palette de couleurs vives est devenue une tendance populaire dans la conception de logos, une tendance qui perdurera probablement un bon moment.

Et nous sommes ravis que notre éditeur de logo vous permette désormais d’inclure des formes dans votre logo !

Cependant, nous voyons souvent des logos encombrés par leur forme, à tel point que le message original se perd.

Alors, quand devriez-vous ajouter des formes à votre logo ?

Il y a deux règles de base : les formes conviennent parfaitement à un nom de logo relativement court et si elles mettent en valeur le message du logo.

N’oubliez pas que votre but est de présenter votre marque et l’ambiance de votre entreprise de manière cohérente. Cela peut bien fonctionner lorsqu’une forme est là pour apporter de l’unité au logo, mais si la forme prend le dessus sur le design, ou si la forme n’a pas la bonne personnalité, alors vous aurez échoué.

Les formes neutres comme le cercle sont généralement plus polyvalentes, tandis que les formes aux bords dentelés ou aux motifs complexes apportent de la vibrance.

Cela dit, comme vous pouvez le voir avec le logo d’agence immobilière ci-dessus, la forme plus neutre de la version de gauche n’apporte pas grand-chose au logo. Il fallait quelque chose de plus spécifique, comme sur le logo de droite.

À vous de jouer

Lors de la conception de votre logo, n’oubliez pas que l’aspect le plus important est votre clientèle cible. Comment va-t-elle réagir à votre logo ? Que comprendra-t-elle de sa conception ? Est-ce que tous les éléments œuvrent tous à transmettre le même message ?

Tout en jouant avec l’apparence de votre logo, en ajustant sa taille et en modifiant les polices de caractères, essayez de toujours faire passer votre message en premier.

Prêt à commencer à dessiner ? Alors ouvrez notre créateur de logo maintenant !